Formation Questions - Réponses

Questions diverses sur la formation enseignée dans toutes les écoles de la FEPS

Quels sont les débouchés après la formation ?

Il y a de nombreuses façons d'exercer une activité professionnelle en sophrologie, en fonction de ses goûts (l'enfance, le sport, la préparation à la maternité, le social, ou dans un cadre général de développement personnel), par exemple :

  • Compléter son actuelle activité professionnelle (entraîneur sportif, musicothérapeute, kiné, etc.).
  • Etre intervenant (ou exercer à domicile) : entreprises,maisons des associations, maisons de retraite, centre de thalassothérapie, organisme de formation professionnelle, etc. (en complément d'une première activité professionnelle ou non).
  • Ouvrir un cabinet (séances individuelles et/ou groupes) dans une structure existante : centre médical, centre de remise en forme, etc.
  • Ouvrir un cabinet ou un centre (séances individuelles et/ou groupes) et exercer dans des structures extérieures (entreprises, etc.).

Peut-on faire les deux cycles en un an ? Pourquoi il y a t-il autant de temps entre les sessions de formation?

Il n'est pas possible de réduire le temps de formation, le deuxième cycle étant une continuité du premier.

Le temps de 3 ou 4 semaines entre les sessions est absolument nécessaire :

  • La 1ère année pour pratiquer et intégrer les exercices, étudier les fiches de cours remis à chaque session, s'entraîner à l'animation des techniques, faire ses propres recherches.
  • La deuxième année, en plus de travailler les cours,pour  préparer les séances de son stage professionnel en entreprise et rédiger le rapport.

Haut de page

Peut-on commencer à exercer au bout de la première année?
Non, de la même façon que l'on ne peut exercer la médecine quand on en est à la moitié de ses études.

Il est important d'avoir fait les deux cycles, soit plus de 400 heures de formation pour avoir les qualifications suffisantes à l'exercice du métier de sophrologue, du moins tel que nous le concevons.

Quelles caractéristiques réunissent les écoles de la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie ?

  • Une orientation phénoménologique existentielle s'écartant volontairement du champ thérapeutique.
  • Un respect de bases théoriques et méthodologiques de la sophrologie Caycédienne.
  • Une ouverture allant dans le sens de la recherche et contribuant à l'évolution de la sophrologie.
  • Un enseignement professionnel adapté à la réalité de l'exercice du métier de sophrologue.
  • Un contenu pédagogique incluant la dimension pédagogique et relationnelle basée sur l'approche centrée sur la personne.

Faut-il avoir fait des études médicale ou paramédicales pour suivre la formation ?

Non, il n'est pas nécessaire d'avoir des expériences ou un parcours de formation liés au secteur médical ou paramédical. La formation s'adresse à des personnes d'origines professionnelles très variées.
 

La formation délivrée par les écoles de la Fédération est-elle reconnue ?

Oui, chaque école délivre un certificat ou diplôme privé qui permet d'exercer légalement, à part entière ou en complément, avec ou sans la certification R.N.C.P., le métier de sophrologue. Voir aussi plus haut, question / "débouchés"
 
La Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie - F.E.P.S. - délivre quant à elle le « certificat de sophrologue », titre du Répertoire National des Certifications Professionnelles - RNCP - de niveau III de qualification reconnu par l'État.
 
Les candidatures des promotions actuelles, après validation de leur parcours par leur école de base, sont ainsi soumises à un jury de certification composé de quatre professionnels. Ce jury, mis en place par la F.E.P.S., évalue les quatre domaines de compétences de chaque candidat au regard du référentiel métier, nécessaires à l'obtention du titre de sophrologue.
 
Peut-on bénéficier d'une Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) pour l'obtention de la certification ?
 
Oui, si vous avez une expérience de sophrologue d'au moins une année.
Ce dispositif permet l'obtention de tout ou partie de la certification sur la base d'une expérience professionnelle d'au moins une année et 250 heures attestées d'animation de séances.
Cette expérience doit être validée par un jury spécifique mis en place par la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie.

La V.A.E. est ainsi accessible aux sophrologues formés dans d'autres écoles ou pour les anciens diplômés de l'une des écoles de la F.E.P.S.