Déroulement d'une séance

 

 

 

Nous donnons, à titre d'exemple, le cadre de séances de groupe réalisées en cabinet :

La séance en groupe dure fréquemment d'une heure à une heure trente.
Elle se fait le plus souvent à un rythme hebdomadaire et vise à l'apprentissage d'une méthode utilisable de manière autonome.

Un cycle complet est classiquement constitué de 10 à 12 séances en groupe en plus d'entraînements personnels réguliers (une séance quotidienne de 10 à 15 min, idéalement).

  •  La séance commence par une phase d'accueil et d'écoute (Dialogue "Pré-Pratique") suivie d'une information sur le contenu de la pratique. Cette phase "pré-pratique" dure de 5 à 15 minutes.
  •  Suit la pratique de relaxation proprement dite (20 à 50 min., elle est plus courte en début de cursus). Celle ci est pratiquée debout et/ou assis, avec différents mouvements plus ou moins énergiques pour la "Relaxation Dynamique". Elle se fait dans une tenue habituelle et en pleine lumière, ceci pour se rapprocher des situations quotidiennes. A ce stade, les participants et le sophrologue sont à un niveau de conscience particulier, facilitant la prise de conscience des sensations et la dynamisation des structures positives. Chaque personne réalise "sa" propre séance en restant libre d'adapter les propositions du sophrologue (posture ou mouvements différents, yeux ouverts ou fermés, etc.).

Deux voire trois séquences pratiques entrecoupées de dialogues et d'échanges, peuvent parfois être proposées dans une même rencontre.

  • Pour terminer, un dialogue libre et sans obligation est proposé, en lien avec la séance. Les écoles de la F.E.P.S. privilégient l'utilisation d'une écoute active de type rogérienne, sans "orienter la pratique" avec une écoute pour autoriser et faciliter l'expression, sans jugement, évaluation, soutien, interprétation, ni "solution" coupant l'évolution personnelle. Cette étape est un espace de liberté très important pour la progression de la méthode (elle souligne au passage la limite d'une pratique sans sophrologue ou avec un sophrologue incompétent).

Il est intéressant pour chaque participant de noter par écrit, de manière personnelle, ses propres "vécus" avec ses fluctuations, ceci également pour faciliter l'accès à l'autonomie.

En fin de séance, il peut être proposé de répondre aux questions techniques éventuelles (informations post-pratique).

Source bibliographique :

Découvrir la sophrologie, InterEditions, Paris, 2011.